Aucun résultat pour cette recherche
MOINEAUX-1926-
Nationalité : États-Unis
Titre VO : Sparrows
Durée : 1h40
Genres : FILM MUET / MÉLODRAME
Themes
Enfance
- cinéma américain -
Orphelins
- cinéma américain -
Rêves et cauchemars
- cinéma américain -
Chiens
- cinéma américain -
Distributeur : United Artists
Résumé
PANONCEAUX INTRODUCTIFS AU FILM :
"Le Diable eut sa part lors de la création du monde : un marécage
du sud, chef-d'oeuvre d'horreur. Et le Seigneur, qui apprécie
le travail bien fait, le laissa tel quel" .....
"Mais le Diable ne s'en satisfit pas et voulu s'en créer un plus beau
encore. Il y installa Monsieur Grimes" ...
Un enclos solidement charpenté, entouré d'une vaste région marécageuse, dans lequel sévissent l'infâme Grimes, sa craintive épouse et leur désagréable fiston Ambrose, tous les trois exploitant éhontement une dizaine d'enfants kidnappés par des complices et qui doivent s'occuper de toutes les tâches subalternes et ingrates du quotidien. Heureusement qu'il y a Molly, une débrouillarde adolescente, elle aussi prisonnière de l'ignoble trio, qui a pris les gamins sous sa protection et qui à chaque fois aide au plus pressé et au plus douloureux. Malgré moult tentatives d'alerter l'extérieur, en envoyant des messages de secours à l'aide d'un cerf-volant, leur triste sort paraît cruellement immuable et l'un d'eux, le petit "Bredouille" est même vendu à un livreur de vin du coin, venu échanger sa piquette contre un cochon (en fait un homme de la brigade de recherches mise sur pied par les pandores, depuis des mois) C'est lorsque la petite Doris Wayne, la fille d'un riche entrepreneur de la contrée, est enlevée et emmenée dans le misérable fortin, que le quartier général de la police se mobilise. Plutôt inquiet de ce rapt un peu trop voyant (surtout que ses complices ont eu la stupide idée d'accepter le principe d'une rançon) Grimes ne voit qu'une solution, noyer de toute urgence l'enfant et faire disparaître toutes traces de sa présence. En apprenant insidieusement cette radicale détermination, Molly prend la décision de fuir avec les mômes à travers les sables mouvants, en direction de Moss Creek où pullulent les profonds trous d'eau et les affamés crocodiles.
Critiques et Commentaires
Critique de Jean-Claude pour Cinéfiches
Note Cinéfiches : 16/20
Une oeuvre brillante et sombre, à laquelle on peut reprocher de tourner quelquefois à vide dans son obsédant pessimisme, souffrant par moment d'un immobilisme scénaristique conditionné par une dramaturgie en vase clos, qui rappelle par son ambiance, sa constante noirceur et son insidieuse folie, l'oeuvre unique et géniale de Charles Laughton, La nuit du chasseur, virtuosité et poésie en moins.
Ajouter Votre
Critique/Commentaire
Critiques - Commentaires Public
Note : 16/20
Ce huis-clos se ressent comme les contes les plus terrifiants de l'enfance. Une fraîcheur juvénile à la base pimentée d'horreurs de la nature (les crises de rire, les bouches ouvertes sur le ventre vide, la constante menace de l'engloutissement exacerbée par l'arrivée de vrais alligators qui frétillent !). Les enfants autour de 6, 8 ou même 10 ans encore sous le choc des ogres avec petits poucets devraient en être bouleversés. Les adultes habitués aux luttes contre le mauvais sort seront sans doute plus pondérés dans leur assimilation de ce cumul de misères. Par sursaut de responsabilité de l'espèce... Ils admireront les scènes de sables mouvants, l'expressivité générale, la justesse des cartons explicatifs, l'infinie subtilité de la mise en scène. Patrick Brion (en bonus du dvd) aide d'ailleurs à comprendre la tâche monumentale que fut ce film avec Mary Pickford et le premier réalisateur en complète mésentente, plus les dangers souvent inconsidérés que vécurent les acteurs sur le tournage.
Bibliographie
Dvd
Il comprend en bonus : - une présentation du film (12 minutes) - un court métrage de D.W. Griffith : "Ramona"